Dynamiques du Contre - 2020

De gauche à droite
Maéva Prigent
Quiet, 2020
Cire de colza, feuille d'or, feutre, acier, dimensions variables

 

Giancarlo Pirelli
Sans Titre (Entropie), 2020
Ballons, dimensions variables

Mélanie Feuvrier
La Joueuse de, 2018
Tirage Lambda sur Papier Haute Réflexion - Fujiflex
5,5 x 8 cm

 

Lisa Ouakil
Une parade silencieuse, 2019
huile sur toile
195 x 130 cm 

Textes à propos du travail de chaque artiste par la commissaire 

Elora Weill-Engerer

“Plus la matière est, en apparence, positive et solide, et plus la besogne de l’imagination est subtile et laborieuse” Baudelaire in Curiosités esthétiques p.317

La rêverie étant communément associée au repos et à la détente, on méconnaît ces rêves d’action que Gaston Bachelard désigne comme “rêveries de la volonté”. “La résistance réelle suscite des rêveries dynamiques” dit-il. Une imagination primitive et créatrice se déploie dans la dynamique du contre que nous imposent la matière, les murs ou l’effort. Blotti dans le coin le plus étriqué de la maison, l’enfant peut ouvrir un univers. Car le rapport à la matière et au lieu est un rapport d’intimité. C’est dans leur rébellion, leur résistance, qu’ils se révèlent en même temps que se révèle l’artiste. Aussi, l’intimité du sujet et de l’objet se nourrissent mutuellement. La matière nous touche comme nous la touchons, durement ou doucement. Mais surtout, “la matière nous révèle nos forces [...] la matière reçoit de nos rêves tout un avenir de travail [...] Nous jouissons par avance de l’efficacité de notre volonté”. Le plaisir de la création vient donc avant la création même à partir du moment où « on jouit moins de ce qu’on obtient que de ce qu’on espère et on est heureux qu’avant d’être heureux”, comme aimait à le dire Rousseau.

Une exposition dans l’atelier même des artistes n’est dès lors pas anodine. Usant de mediums divers, souvent hybrides, les œuvres de DYNAMIQUES DU CONTRE témoignent autant des derniers travaux que du processus de création même. Anne Bravy, Mélanie Feuvrier, Lisa Ouakil, Giancarlo Pirelli, Maéva Prigent et Clément Salzedo, proposent les fruits de leurs recherches plastiques et mentales, développées dans ce même lieu. Conçue comme une respiration, avec des moments de flux et de reflux, des points d’accalmie et des points assaillants, la scénographie tente de livrer un aperçu du combat que livre l’artiste à l’image. Élaborée en dialogue avec le lieu dans des accrochages plus ou moins classiques jouant avec les coins, les objets, le sol et les plinthes, elle reflète également la démarche de chaque artiste, dans son appropriation dynamique, poétique ou ludique de l’espace. L’exposition des œuvres d’un artiste ne commence-t-elle pas dans son atelier ? Non-moi, l’atelier a aussi ses dieux lares et influence le moi de l’artiste de manière réelle et virtuelle, par les murs et la pensée. Coquille initiale ou coin du monde, c’est ici qu’est alimenté le brasier du sens de la production à venir, l’excitation et la dynamique du contre avant l’œuvre finale. Créer contre le banal, contre le lieu, contre la matière, contre soi, mais donc, aussi, avec.

 

Elora Weill-Engerer, commissaire de l'exposition.

Anne Bravy

Sans Titre, 2020

Impressions sur papier

38 x 39,5 cm

Maéva Prigent 

Coda, 2020
Cuivre, coton, sable, enduit, acier

130 x 100 x 65 cm

Giancarlo Pirelli

Sans Titre (Florent), 2020
Huile et acrylique sur toile
24 x 19 cm

Anne Bravy
Le langage des cygnes, 2020
Gant de bose utilisé pour la performance
40 min environ

Mélanie Feuvrier
La grande danseuse, 2019
Tirage Lambda sur Papier Haute réflexion -Fujiflex
70 x 50 cm

Maéva Prigent
Revers, 2020
Sable, enduit, in-situ, dimensions variables 

Giancarlo Pirelli

Sans Titre (Herma), 2020

Huile et acrylique sur toile

24 x 19 cm

Mélanie Feuvrier
La grande danseuse, 2019
Tirage Lambda sur Papier Haute réflexion -Fujiflex
70 x 50 cm

Maéva Prigent
L'Atone, 2020
Plâtre, enduit, ciment
26x16X1cm
série de six pièces

 

Giancarlo Pirelli
Sans Titre (Herma), 2020
Huile et acrylique sur toile
24 x 19 cm

Mélanie Feuvrier
LC4cast, 2019
Tirage Lambda sur Papier Haute Réflexion - Fujiflex
91 x 61 cm

Anne Bravy
Sans Titre, 2020
Impressions sur papier glacé rouge
32 x 45 cm

Maéva Prigent
L'Atone, 2020
Plâtre, enduit, ciment
26x16X1cm
série de six pièces

 

Clément Salzedo
Wake Up Do Something, 2020
Projection 5min30'
Avec Simon Peretti, Eliakim Sénégas-Lajus et Pauline Bés
Lumière par Adam Pellé

Maéva Prigent
Quiet, 2020
Cire de colza, feuille d'or, feutre, acier, dimensions variables

Maéva Prigent
Fin de partie, 2020
Plâtre, filasse, mortier, dimensions variables

Anne Bravy
détail
Sans Titre, 2020
Impressions sur papier glacé rouge
32 x 45 cm

Anne Bravy
Sans Titre, 2020
Impressions sur papier
38 x 39,5 cm

Giancarlo Pirelli

Sans Titre (Herma), 2020
Huile et acrylique sur toile
24 x 19 cm

Giancarlo Pirelli

Sans Titre (Florent), 2020
Huile et acrylique sur toile
24 x 19 cm

Giancarlo Pirelli

détail
Sans Titre (Entropie), 2020
Ballons, dimensions variables

Mélanie Feuvrier
La Grande Danseuse, 2019
Tirage Lambda sur Papier Haute Réflexion - Fujiflex

70 x 50 cm

Mélanie Feuvrier
La Joueuse de, 2018
Tirage Lambda sur Papier Haute Réflexion -Fujiflex
5,5 x 8 cm

Lisa Ouakil

Le Ballon de Nana (soleil), 2020
En écho à la nouvelle de F.S Fitzgerald, "L'Étrange Histoire de Benjamin Button"
Huile sur toile
116 x 89 cm

Lisa Ouakil

L'Avènement d'un songe, 2019
Huile sur toile
162 x 130 cm

portes ouvertes-octobre 2019

De gauche à droite  
Anne Bravy
Space antidote, 2019
 
Mélanie Feuvrier 
Hommage (La collectionneuse), 2016
 
Lisa Ouakil
Sueño mexicano, 2019
Mélanie Feuvrier 
Première lecture interdite, 2016
Clément Salzedo
Le sujet 47, 2019
Clément Salzedo
Le sujet 47, 2019 
De gauche à droite : 
Mélanie Feuvrier 
Hommage (La collectionneuse), 2016
 
Lisa Ouakil
Sueño mexicano, 2019
Ava Fakhri
Clifford, 2019
De gauche à droite :
Lisa Ouakil
Sueño mexicano II, 2019
 
Ava Fakhri
Clifford, 2019

DO-ku-man - mars 2019

galerie éphémère

en partenariat avec le Centre Tignous d'Art Contemporain et la Mairie de Montreuil
Lisa Ouakil
Sauve qui peut la lune, 2019
Sculptures Claire Isorni, Chloé Tournoux 
Vue d'exposition 
avec l'artiste intervenant Paul Lahana
Sculpture installation Clara Flores
Performance de Nour Awada 
Chanson Douce versant 1, 2019
Performance de Mélanie Feuvrier 
22 seconde peaux, 2019
 
Performance de Léon Lenclos
Les conférences de poche, 2019

portes ouvertes-octobre 2018

Vue d'exposition 
Lisa Ouakil, Chloé Tournoux, Romain Bourguet, Clara Flores, Ava Fakhri
Installation de Romain Bourguet
Sculpture de Clara Flores

 © 2020 by Collectif S.P.O.R.T.S 

Art - Collectif Sports

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now